Derniers Commentaires

Présentation

Catégories

Recherche

Calendrier

Août 2017
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
Mardi 27 avril 2 27 /04 /Avr 12:12

-          On va ou ? Me demande numéro 4.

-          On retourne sur la scène du crime.

-          Pourquoi ?

-          Je n’ai pas tous vu la bas. Et puis, je veux voir le compagnon de la victime.

-          J’ai épluché un peu le dossier de Jack le Gay et je pense à quelle que chose.

-          Oui quoi numéro 4 ?

-          Je pense que les victimes ne sont pas prie au hasard.

-          Comment sa ?

-          Ils ont tous connus une petite célébrité.

-          Oui, bien vu numéro 4.

-          Et je pense qu’il doit être profondément homophobe même si il pratique des relations sexuelles avec ces victimes.

-          Mais bien surs. J’ai déjà vue sa quelle que part.

-          Tu l’as vue dans un reportage. On a fais passé un texte à des homophobes et des hétéros normales et on a découvert que les homophobes était plus réceptif au vidéo gay.

-          Alors, on devrai chercher dans la liste des homophobes.

-          J’ai déjà pris l’initiative.

-          Et tu as découvert quoi ?

-          J’en ai sélectionné 10.

-          Et pourquoi ?

-          Ils trainent beaucoup dans les lieux de drague gay.

-          On passe d’abords chez la victime et après on verra tes homophobes. Bon, travail numéro 4.

-          De rien Franck.

 

On arrive chez la victime. Numéro 4 sonne à la porte.

 

-          Bizarre personne ne répond.

-          Oui, il devait être la. Essaie d’ouvrir la porte.

 

Le numéro 4 touche la poignet et la porte s’ouvre toute seule. Je rentre suivie de numéro 4. On va dans la salle à mangé et on découvre le petit ami de la victime étendu sur le sofa. Je me penche dessus lui et il ne respire plus. Je demande au numéro 4 d’appelé les urgences. Je commence à le réanimé mais son corps donne aucune réponse. Je demande à numéro 4 de chercher la cause de son suicide ou de son meurtre. Elle trouve un mot. Elle me le lie.

 

-          Je suis désolé. J’ai trompé mon Olivier. Je suis son meurtrier.

 

Pendant qu’elle me lie son mon, il recommence à respirer. Les urgentistes sont enfin arrivés. Il commence à faire leurs trucs. Mon téléphone sonne ce mon assistant.

 

-          Numéro 5 connaît tous les endroits gays peu fréquentables.

-          Oui et alors ?

-          J’ai appris que le petit ami de la victime numéro 1 voulait en finir avec lui.

-          En tous cas, il ne fera plus de mal. Il a voulu se suicidé. On la retrouvé avec un mot. Viens dans son appartement.

 

A suivre …

Par alex35 - Publié dans : histoire gay
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés